Mountain View
biomedical and healthCAre Data Discovery Index Ecosystem
help Advanced Search
Title: Viability of resource centres in the vulgarisation of agroforestry innovations in Cameroon: Case of CIMAR and CIEFAD resource centres      
dateReleased:
04-07-2015
downloadURL: http://hdl.handle.net/1902.1/17993
ID:
hdl:1902.1/17993
description:
Certaines Organisations Relais utilisent l’approche « Centre de Ressources » pour diffuser les innovations agroforestières. Or, la mise en place de cette approche est un processus progressif qui nécessite un engagement soutenu de ses promoteurs et des investissements importants. Cette étude a pour objectif d’examiner si et sous quelles conditions cette approche peut assurer la vulgarisation agroforestière dans le temps. Elle se propose d’analyser les facteurs qui déterminent la viabilité des centres de ressources dans la diffusion des innovations agroforestières. C’est pour répondre à ce problème que nous avons effectué une étude de six mois dans le Département du Ndé (Bangangté et ses environs) et du Moungo (Njombé et ses environs) qui sont tous deux des sites pilotes de l’ICRAF. Pour mener cette étude, les données primaires ont été collectées à trois niveaux. Le premier niveau était constitué des Organisations Relais (OR) et des Centres de Ressources (CR) dans les sites d’étude à raison de deux OR et deux CR. Ensuite, le deuxième niveau était celui des groupes de producteurs encadrés par les Centres de Ressources. Le troisième niveau était les autres parties prenantes. L’analyse de ces informations montre tout d’abord que le nombre d’espèces domestiquées varie de 26 à 27. Le semis étant la méthode la plus utilisée pour multiplier les arbres. Les bénéfices moyens annuels varient de 6.720.373 FCFA à 20.687.297 FCFA et les bénéfices nets de 2.376.407 FCFA à -2.260.509 FCFA. Ce qui signifie que les CR ne sont pas rentables et ne sont capables de s’autofinancer que s’ils créent des recettes supplémentaires, entre autre l’organisation des colonies de vacances et la formation en environnement dans les établissements scolaires. Enfin, la notation de la qualité de formation technique par les groupes varie entre 8 et 9, tandis que la qualité organisationnelle a été notée 7,8 et 8,5 pour CIEFAD et CIMAR respectivement. De même, la notation de la qualité des produits par les autres parties prenantes varie de 8,66 à 9. Tous les groupes affirment n’avoir reçu aucun appui financier du CR. Or de façon générale, les producteurs sont satisfaits du travail que mènent les Centres de Ressources dans leur localité respective, bien qu’ils suggèrent un suivi des groupes plus accentué et la recherche des débouchés pour l’écoulement des produits. L’étude recommande au gouvernement Camerounais d’encourager les centres de ressources dans la diffusion des innovations agroforestières en organisant des programmes de développement qui leur permettront de bénéficier des subventions et des dons.
description:
A. Degrande, H. Meffo, C. Mbosso & al., 2012, "Viability of resource centres in the vulgarisation of agroforestry innovations in Cameroon: Case of CIMAR and CIEFAD resource centres", http://hdl.handle.net/1902.1/17993, Harvard Dataverse, V5
name:
A. Degrande, H. Meffo, C. Mbosso & al.
homePage: http://www.harvard.edu/
name:
Harvard University
ID:
SCR:011273
abbreviation:
DataVerse
homePage: http://thedata.org/
name:
Dataverse Network Project
ID:
SCR:001997